À propos des Vedas

Au cœur des Vedas

Méthode d'apprentissage

 

 

 

 

Europe 2015 avec Śhrī Maunish Vyas     

 

 

 

Nous avons eu l’immense joie et le grand privilège d’accueillir Śhrī Maunish Vyas, l’auteur du Rudra Tattva, pour une série d’évènements védiques qui se sont déroulés en France, en Suisse et en Italie au cours du mois de décembre.

 

Originaire de Mumbai, cet enseignant de Védas et conférencier très actif dans toute l’Inde, a étudié les Védas pendant dix-huit ans avant d’être formé par un érudit védique de tout premier plan. Il a notamment mené un atelier complet de Védas au Campus SSSIHL de Praśhānti Nilayam, programme suivi par 200 étudiants et professeurs de Praśhānti Nilayam et Brindāvan.

 

Śhrī Maunish Vyas insiste sur le caractère universel des Védas, qui sont considérés à tort comme étant réservés aux Hindous. À l’occasion de ces différents rudra ēkādaśhinī, il nous a guidés dans la récitation et a délivré des discours sur les Védas en général et le śhrī rudram en particulier, suivis de séances très enrichissantes de Questions-Réponses.

 

 

Choisy-le-Roi (France) – 20 décembre 2015

 

Ce cinquième rudra ēkādaśhinī s’est déroulé au nouveau Temple de Shirdi, à Choisy-le-Roi, près de Paris, en présence d’environ 150 personnes. Plus d’une trentaine de chanteurs, hommes et femmes de toutes nationalités, ont récité 11 fois le śhrī rudram, pendant qu’une abhiṣhēka était effectuée par les prêtres et bramhans. Outre la présence inspirante et très attendue de Śhrī Maunish Vyas, nous avons eu la joie de compter parmi nous un ancien Étudiant de Sai, venant de Puttaparthi, qui a chanté les Védas pendant plusieurs années au micro dans le Sai Kulwant Hall de Praśhānti Nilayam. Le programme a débuté et s’est terminé avec le samāna sūktam (le dernier sūktam du Ṛgveda, consacré à l’Unité universelle). En mémoire à toutes les victimes des évènements du 13 novembre à Paris, une minute de silence a été observée juste avant la récitation.

 

Pour voir une courte vidéo, cliquer ici.

 

Lors de son discours, Śhrī Maunish Vyas a exprimé son immense satisfaction quant à la qualité de la récitation, et il a vivement encouragé tous ceux qui le souhaitent à écouter ou chanter les Védas, précisant que l’écoute elle-même constitue le premier pas et apporte déjà de nombreux bénéfices. Il a insisté sur le fait que le débutant doit d’abord apprendre un ou plusieurs petits sūktams pour se familiariser avec la récitation védique, avant de se lancer dans le śhrī rudram.

 

Concernant l’effet purificateur des chants védiques, Śhrī Maunish Vyas a rappelé la grande puissance des mantras du śhrī rudram, en particulier à notre époque tourmentée, le Kaliyuga, affirmant qu’ils peuvent supprimer ou atténuer la négativité (attentats, catastrophes naturelles, etc.).

 

Il a également expliqué comment le śhrī rudram aiguise notre discernement et nous montre ce qu’il convient d’accepter (cha à moi) et de refuser (na-maḥapas à moi). Il a notamment donné l’exemple des jeunes, pour qui un tel discernement est essentiel.

 

Tous ont grandement apprécié cette journée védique passée avec Śhrī Maunish Vyas, et nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de cet évènement.

 

 

Locarno – Minusio (Suisse) – 12/13 décembre 2015

 

Deux jours merveilleux et très attendus en présence de Śhrī Maunish Vyas à Locarno, dans une maison privée ! Environ 70 personnes ont participé à ces importantes journées védiques.

 

Pour l’occasion, il avait été construit dans la véranda de la maison un maṇḍapa qui a ensuite accueilli un brasier, bâti selon les indications rigoureuses des rituels védiques, et utilisé le dimanche pour le rudra yajña lors du rudra ēkādaśhinī.

 

Aux côtés de Śhrī Maunish Vyas, nous ont rejoints Marine, venue d’Angleterre pour nous soutenir dans la récitation du śhrī rudram, et le bramhan Śhrī Karthik Ragavan, de Genève, qui a conduit les rituels védiques d’introduction (Śhrī Rudra Kalaśha Sthāpana, Śhiva Pūjā, Laghu Gaṇēśha Yajña et Rudram Laghunyāsam) et le rudra yajña, le rituel sacrificiel du feu accompli pendant la récitation du rudra ēkādaśhinī.

 

Le premier jour, après les rituels d’introduction et la récitation guidée par Śhrī Maunish Vyas du gaṇapati prārthanā, du gaṇapati atharva śhīrṣham, du puruṣha sūktam, du śhrī sūktam et du durgā sūktam, a eu lieu un lakṣhārchana. L’après-midi, après une courte séance de bhajans, Śhrī Maunish Vyas a tenu un important discours sur les Védas et le śhrī rudram, qui nous a préparés au rudra ēkādaśhinī du lendemain. Śhrī Maunish Vyas a présenté dans le détail les différents sons védiques et la façon exacte de les prononcer. Ensuite il a abordé quelques questions fondamentales liées à l'approche des Védas par les occidentaux.

 

Le deuxième jour a été entièrement consacré au rudra ēkādaśhinī, accompagné du rituel du rudra yajña (121 oblations ont été offertes au feu sacrificiel, une pour chaque anuvāka). Ensuite, après quelques chants de bhajans, la journée s’est terminée avec une leçon de Śhrī Maunish Vyas sur le samāna sūktam, le dernier sūktam du Ṛgveda, consacré à l’Unité universelle. Il a ensuite révélé que Swāmi a ajouté au samāna sūktam le samastalōkāḥ mantra.

 

Tout le monde a pu apprécier la grande générosité, disponibilité et compétence de Śhrī Maunish Vyas et de Śhrī Karthik Ragavan.

 

 

Castelletto Ticino (Italie) – 8 décembre 2015

 

Le programme était consacré le matin au rudra ēkādaśhinī, et l’après-midi à une conférence de Śhrī Maunish Vyas, suivie d’une séance de questions-réponses qui a impliqué toute l’assemblée. Environ cinquante personnes, provenant de toute la « constellation Sai » s’étaient réunies.

 

L’après-midi, après une séance de bhajans énergique, un ancien étudiant du campus de Praśhānti Nilayam a parlé de la forte détermination qu’avait Swāmi de voir les Védas, et particulièrement le Rudram, enseigné dans Ses Écoles ; il a raconté plusieurs anecdotes à propos de l’investissement direct de Swāmi à ce sujet.

 

Puis, Śhrī Maunish Vyas a donné un discours général sur les Védas et le Rudram, et un grand laps de temps a été consacré aux questions, auxquelles des réponses précises et complètes ont été apportées. Voici quelques thèmes abordés :

– Les hymnes védiques permettent de purifier le mental et le cœur, et rendent plus efficace et profitable la mise en pratique de votre dévotion. Leur signification dépend de la façon dont vous considérez les divines entités auxquelles vous vous adressez : si vous pensez qu’elles existent ou non, et ce qu’elles expriment et représentent pour vous. Si elles ont une valeur pour vous, alors les hymnes ont eux aussi une valeur.

– Concernant la récitation et le temps que cela va prendre pour obtenir la prononciation exacte, Śhrī Maunish Vyas a répondu : « Puisque vous n’êtes pas des paṇḍits qui gagnez votre vie avec ces récitations, ne soyez pas inquiet au sujet de votre prononciation imparfaite ; elle s’améliorera avec le temps. »

– Dans les Védas, il est dit que Dieu, c’est-à-dire la Spiritualité, est au-delà des Védas et des mots, mais les Védas peuvent vous guider jusqu’à un certain stade. Alors seulement pourrez-vous aller au-delà.

 

 

Genève (Suisse) – 6 décembre 2015

 

Genève a gracieusement accueilli le rudra ēkādaśhinī prévu à Paris le 6 décembre et qui n’a pas pu avoir lieu en raison de l’état d’urgence faisant suite aux attentats du 13 novembre.

 

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées pour cette récitation du śhrī rudram, pendant laquelle une abhiṣhēka a été accomplie par des bramhans.

 

Après le repas et une courte mais magnifique séance de bhajans, Śhrī Maunish Vyas a fait un exposé très détaillé et interactif sur les différents sons védiques, faisant découvrir à l’assemblée cette grande variété de sons et la façon exacte de les prononcer.

 

Puis il a répondu à de nombreuses questions de la salle. A été abordée notamment l’importance des brèves coupures entre deux voyelles lors de la récitation, ainsi que de la juste prononciation des sons et des mots, afin d’obtenir le sens et l’effet corrects du mantra. Śhrī Maunish Vyas a donné l’exemple d’une brève coupure qui, lorsqu’elle est omise, transforme « mondes créés » en « mondes non créés ».

 

Il a également donné quelques éléments pratiques concernant la récitation : lors d’un rudra ēkādaśhinī, le chant dure environ 3 heures, ce qui implique une évolution naturelle de la tonalité et du rythme au fur et à mesure de la récitation. Il a précisé que la récitation personnelle doit se faire à vitesse modérée, ni trop lente ni trop rapide, et à une hauteur confortable pour la personne qui récite.

 

Ce fut une très belle journée à laquelle de nombreux enfants ont participé, apportant leur voix à la récitation védique et aux bhajans. Un grand merci à toute l’équipe de Genève pour leur accueil chaleureux, et pour avoir géré parfaitement l’organisation de cet évènement en un temps record !

 

 

 

Autres évènements

 

Trois satsaṅgs très instructifs en compagnie de Śhrī Maunish Vyas se sont déroulés dans des maisons privées : deux dans l’Est de la France les jeudi 3 et 17 décembre, et un à Parme, en Italie, le jeudi 10 décembre.

 

En France, ont été abordés des sujets tels que la motivation des gens pour apprendre à chanter les Védas, la pertinence du chant védique pour aider les personnes gravement malades, le problème que soulèvent certaines activités professionnelles lorsqu’on veut se conformer aux injonctions des Védas, ou encore l’effet d’élévation spirituelle du chant des Védas même lorsqu’on ne comprend pas le sens des mantras.

 

En Italie, le thème choisi par les organisateurs était le « garbha saṁskāra », partie de l’āyurvēda qui traite de la façon de favoriser un développement positif de l’enfant dès la conception et guide les parents tout au long de la grossesse.